Traduction de documents juridiques

FAQ

FAQ

La mondialisation a permis d’ouvrir plus facilement les portes des différents marchés du monde. Toute entreprise souhaitant bénéficier de cet accès devra traduire divers documents afin d’atteindre différents publics. Les documents techniques sont l’un des types de documents les plus couramment traduits, et il existe de multiples raisons pour lesquelles les entreprises ont souvent besoin de ces traductions. 

Mais que sont exactement les “documents techniques”? 

Il existe de nombreux types de documents techniques répartis dans divers secteurs. Il peut s’agir de rapports, d’examens, d’ouvrages de référence, de présentations et de notes de communiqués de presse, mais aussi de dépliants, de plans d’affaires, de politiques, de procédures et d’instructions.  

Certains documents techniques sont destinés aux utilisateurs, tels que les manuels, les guides et les informations d’utilisation. D’autres documents se rapportent directement à un produit ou à un service spécifique de manière plus “technique”, comme les interfaces de programmation et les documents relatifs au développement ou aux logiciels. 

La partie la plus importante du traitement des documents techniques consiste à définir le public auquel ils sont destinés. Cela influence non seulement l’écriture, mais aussi la traduction. Certains documents, tels que les publicités, les pages web ou les supports marketing, peuvent même nécessiter des services de localisation. C’est là que le traducteur prend également en compte les éléments culturels du marché et du public cibles. 

Afin de mieux comprendre les documents techniques, nous les avons divisés en deux catégories : les documents destinés aux utilisateurs et les documents relatifs aux processus. 

1. Documents de l’utilisateur 

En général, les documents d’utilisation visent à fournir aux clients des informations pertinentes afin qu’ils puissent utiliser un produit ou un service spécifique correctement et en toute sécurité. Il s’agit principalement d’instructions et d’explications destinées à guider les utilisateurs sur la manière de les utiliser, étape par étape. Pour une meilleure expérience utilisateur des produits ou services, la rédaction technique utilise une terminologie claire, commune et comprise par tous. 

Les documents de l’utilisateur comprennent, mais ne sont pas limités aux : 

  • Documents sur les exigences du marché (MRD) qui décrivent les désirs et les besoins du client pour le service ou le produit 
  • Interfaces de programmation d’applications (API) qui décrivent les services et la manière de les utiliser correctement 
  • Documents du kit de développement logiciel (SDK) qui décrivent comment effectuer certaines tâches ou actions pour développer une plateforme 
  • Document sur les besoins des utilisateurs (URD) ou une spécification des besoins des utilisateurs (URS) qui décrit les attentes de l’utilisateur concernant le produit ou le service 
  • Guides ou manuels d’utilisation, guides d’installation, guides de configuration, FAQ, etc. 

2. Documents de traitement 

Les documents de processus sont liés au développement, à la maintenance, à l’amélioration ou aux tests d’un système ou d’un produit. Ils s’adressent généralement à des professionnels tels que des ingénieurs, des testeurs, des gestionnaires ou des spécialistes du marketing.  

Contrairement aux documents destinés aux utilisateurs décrits ci-dessus, les documents de processus utilisent un jargon, une terminologie et des termes techniques propres à l’industrie et connus des professionnels du secteur. 

  • Les documents de processus comprennent des types de documents similaires à ceux qui sont orientés vers l’utilisateur. Ces documents incluent, mais ne sont pas limités à : 
  • Une interface de programmation d’applications (API) qui décrit les services et la manière de les utiliser correctement 
  • Aux documents du kit de développement logiciel (SDK) qui décrivent comment effectuer certaines tâches ou actions pour développer une plateforme 
  • Aux documents de code et documents de développement interne ou de produit relatifs au développement d’un produit, d’un service ou d’un logiciel 

Dans le cas des documents techniques, la traduction peut s’avérer délicate en raison de la diversité des documents et des secteurs concernés, mais aussi des différents publics cibles. Quel que soit le type de document et l’usage auquel il est destiné, la traduction technique ne laisse aucune place à l’erreur. 

Ces documents doivent être traduits par des locuteurs natifs qui sont également des experts en la matière. Ainsi, vous pouvez vous assurer d’obtenir la traduction la plus précise possible pour des résultats de qualité. 

Une agence de traduction en qui vous pouvez avoir confiance 

Chez Intertranslations, nous aidons les entreprises à traduire leurs documents techniques depuis 1996. Notre expérience et notre engagement envers la qualité nous ont permis de devenir l’une des principales agences du marché, travaillant dans plus de 150 paires de langues.  

Certifiés ISO pour leur précision, nous ne travaillons qu’avec des locuteurs natifs qui maîtrisent les nuances de la langue cible et qui sont des experts de votre secteur. Grâce à leur expertise, nous pouvons garantir l’exactitude et la qualité de vos traductions. 

Nous proposons également une gamme de solutions de traduction adaptées à vos besoins spécifiques, en offrant des services de traduction et de localisation spécialisés pour toute une série de secteurs. Quels que soient vos besoins, nous sommes entièrement cyber-essentiels et conformes au GDPR, vous pouvez donc être assuré que votre projet est entre de bonnes mains. 

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations ou discuter de votre projet de traduction, contactez-nous à l’adresse [email protected].  

La traduction juridique traite de la langue et des documents utilisés dans le cadre juridique. La traduction de documents juridiques est complexe et diffère d’une traduction généraliste, car elle implique non seulement des langues et des cultures différentes, mais aussi des systèmes juridiques différents. Afin de garantir que votre traduction est précise et juridiquement contraignante, la meilleure solution consiste à faire appel à une agence de traduction.

Lorsqu’il s’agit de traduction juridique, il n’y a pas de place pour l’erreur. Alors, comment s’assurer d’obtenir la meilleure traduction possible ?

1. Confiez votre projet de traduction à une agence de traduction spécialisée

Faire appel à un traducteur juridique n’est pas une tâche simple. L’expérience est la clé d’une traduction juridique professionnelle réussie. L’entreprise que vous choisissez pour votre traduction juridique doit disposer d’un groupe de spécialistes expérimentés dans les langues sources et cibles, ainsi que d’une compréhension approfondie des questions, systèmes et terminologies juridiques. Ce sont des facteurs à prendre en compte lors de vos requêtes de traductions d’un document qui vous permettront de minimiser le risque d’erreurs ou de retards de traduction.

Intertranslations possède les références de qualité suivantes :

  • ISO 17100:2015 pour les services de traduction
  • ISO 9001:2015 pour les systèmes de management de la qualité (SMQ)

2. Veillez à protéger vos données 

Vos documents juridiques seront probablement soumis à des directives strictes en matière de confidentialité. Il est donc important de connaître la position de l’agence en matière de confidentialité et de sécurité des données avant de faire traduire vos documents, afin de savoir exactement comment vos fichiers seront stockés et transférés pour éviter tout risque.

Intertranslations possède les références suivantes en matière de confidentialité et de sécurité des données :

  • ISO 27001:2013 pour les systèmes de gestion de la sécurité de l’information (SGSI)
  • Certifié Cyber Essentials
  • Entièrement conforme au GDPR

3. Utiliser la technologie pour assurer la cohérence et l’efficacité

Les agences de traduction doivent utiliser les technologies appropriées pour garantir une utilisation cohérente de la terminologie dans tous vos documents, tout en fournissant des résultats rapides et rentables.

Chez Intertranslations, nous combinons technologie et expertise humaine. Cela signifie que nous pouvons respecter des délais stricts tout en produisant des traductions conformes aux normes de qualité les plus élevées.

À l’aide d’un logiciel spécialisé, nous créerons également des mémoires de traduction de textes déjà traduits. En comparant tout nouveau texte à cette mémoire de traduction, nous pouvons nous assurer que vous ne paierez jamais deux fois la même traduction et vous offrir les meilleurs tarifs possibles.

4. Déterminez exactement ce qui doit être traduit

Avant d’envoyer un document à une agence de traduction, veillez à ne sélectionner que les documents ou les parties qui doivent être traduits. Dans certains cas, seule une petite partie du document doit être traduite. Dans ce cas, vous devez clairement l’identifier et préciser ces détails. Ainsi, vous pouvez économiser du temps et de l’argent tout en obtenant exactement ce dont vous avez besoin.

5. Donnez à l’agence de traduction le plus d’informations possible sur votre projet

En nous donnant le plus d’informations possible, vous vous assurerez que tout le monde est sur la même longueur d’onde, évitant ainsi toute mauvaise surprise. Les informations les plus importantes dont nous avons besoin pour une traduction juridique sont la langue cible, le pays de la langue cible et des informations générales sur la raison pour laquelle la traduction est nécessaire. Nous devons également savoir si vous avez besoin d’une traduction certifiée, assermentée ou notariée, et si elle nécessite une légalisation ou une apostille.

La traduction finale peut également être présentée comme un document monolingue distinct du texte source, ou comme un document bilingue, avec la traduction et le texte source présentés côte à côte. Veillez à indiquer à votre agence le format dont vous avez besoin.

  • Langue et pays cibles

La langue et le pays cibles auront un impact sur votre traduction, alors élaborez et donnez autant d’informations que possible. Par exemple, si la langue cible est l’espagnol, la traduction sera différente selon que le document sera utilisé en Espagne ou en Uruguay.

En spécifiant le pays, nous pouvons trouver un locuteur natif qualifié qui a une connaissance détaillée du système juridique cible. Nous pouvons également veiller à localiser le texte en choisissant les expressions idiomatiques et la terminologie correctes.

  • Certification, assermentée ou notariée ?

Il existe plusieurs types de traductions juridiques, avec différents niveaux de certification. En bref, les traductions juridiques devront être validées par un traducteur professionnel afin de garantir leur validité devant les tribunaux. Le type de certification dépendra entièrement du pays de la langue cible et de l’utilisation qui sera faite du document. Certains pays exigent une apostille, tandis que l’administration d’autres pays acceptera une traduction certifiée ou assermentée. 

6. La traduction implique également le formatage

Afin de maintenir l’intégrité du formatage de votre document original, l’agence de traduction que vous choisissez doit également fournir des services de publication assistée par ordinateur (PAO). Chez Intertranslations, nous offrons à nos clients la publication assistée par ordinateur multilingue dans un large éventail de langues pour presque tout type de document.

Grâce à une équipe interne de graphistes experts, nous extrairons le texte de vos fichiers sources et le remplacerons par la traduction. Ayant le souci du détail, nous nous assurerons ensuite que tout est à sa place, pour vous remettre une traduction de qualité, entièrement formatée et prête à être utilisée.

Notre équipe de PAO est en mesure de  travailler avec une gamme de formats de documents sous Windows et Apple MacOS, notamment la suite Microsoft Office, Open Office, InDesign, FrameMaker, Illustrator, Photoshop et Adobe Acrobat.

La traduction des textes juridiques est une procédure complexe. Outre d’excellentes compétences linguistiques et une maîtrise des concepts juridiques, le traducteur doit également avoir une connaissance approfondie des systèmes juridiques de chaque pays. Les différences culturelles influençant des documents tels que les contrats et les accords, les traducteurs doivent également comprendre les cultures concernées et leur impact sur le système juridique de chaque pays.

Une erreur ou un malentendu mineur peut avoir de graves conséquences, c’est pourquoi il est préférable de confier votre traduction juridique à un professionnel. Quelles sont donc les principales difficultés liées à la traduction de documents juridiques ? Voici un guide pratique de la traduction juridique.

Défi n° 1 : Les systèmes juridiques varient d’un pays à l’autre

En raison de la diversité des cultures et des systèmes juridiques, les documents varieront d’un pays à l’autre. Chaque système juridique a ses propres exigences et sa propre terminologie, et le fait que plusieurs pays parlent la même langue complique encore les choses. La maîtrise d’une langue ne signifie pas qu’un traducteur aura une connaissance approfondie de tous les systèmes juridiques des pays où cette langue est parlée.

Par exemple, l’anglais est reconnu comme la langue officielle de plus de 50 pays, et il serait difficile pour un traducteur anglophone de connaître tous les détails complexes de chacun d’entre eux. Cela signifie que vous devrez trouver un traducteur juridique spécialisé à la fois dans la langue cible et dans le pays où la traduction sera utilisée, ce qui peut prendre beaucoup de temps.

Chez Intertranslations, nous disposons d’un large éventail de traducteurs, réviseurs et experts en la matière sélectionnés. Pour trouver votre traducteur, nous choisissons des spécialistes ayant une formation juridique et dont la langue maternelle est la langue cible. Grâce à notre maîtrise de la langue source et à notre connaissance approfondie des deux systèmes juridiques concernés, nous pouvons vous assurer que vous recevrez une traduction de la plus haute qualité.

Défi n° 2 : Les lois évoluent

Un autre défi auquel les traducteurs juridiques sont confrontés est de suivre l’évolution constante des lois et des systèmes juridiques. À mesure que de nouvelles lois ou normes apparaissent, certaines changent ou disparaissent, et ce qui était légal un mois peut devenir illégal le mois suivant. Il est important de rester à jour et pleinement informé en consultant régulièrement les sites web du gouvernement et d’autres ressources officielles.

Chez Intertranslations, nos traducteurs juridiques experts ont au moins 5 ans d’expérience dans le secteur des services juridiques et ne traduisent que vers leur langue maternelle. Cela garantit la validité, l’exactitude et l’intégrité de votre document traduit.

Défi n° 3 : Trouver le bon type de certification

Avez-vous besoin d’une traduction certifiée, assermentée ou notariée ? Doit-elle être légalisée ou apostillée ? Choisir le bon type de traduction juridique peut prêter à confusion, et tout dépend du pays et du type de document.

Dans certains pays, les traductions certifiées et assermentées ont le même statut officiel en raison de l’absence de réglementation. Certains documents devront être légalisés, tandis qu’une apostille est obligatoire pour d’autres. Parfois, ni l’un ni l’autre n’est nécessaire et une simple traduction certifiée suffit.

Le type de certification dont votre document a besoin peut généralement être trouvé sur le site web du gouvernement.

Chez Intertranslations, nous sommes certifiés ISO 17100:2015. Nous n’employons que des traducteurs assermentés de langue maternelle spécialisés dans le secteur juridique. Nous disposons également d’un vaste réseau de spécialistes qui vérifient nos traductions pour s’assurer qu’elles ont la même valeur juridique que les originaux. Le processus que nous utilisons pour sélectionner nos sous-traitants est strict, détaillé et disponible sur demande.

  • Nos spécialistes sont à votre disposition pour vous guider, étape par étape, dans notre processus de traduction.
  • Nous proposons plusieurs types de traductions :
    • Les traductions certifiées peuvent être utilisées dans les pays suivants :
      Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède
    • Traductions légales acceptées pour une utilisation en Grèce
    • Traductions notariées
    • Traductions de l’apostille

Défi n° 4 : L’exactitude est la clé d’une traduction de qualité

Le langage juridique est comme une autre langue à part entière, ce qui signifie qu’il peut être assez difficile à comprendre, même pour un locuteur natif. Pour compliquer encore les choses, certains mots peuvent avoir plusieurs sens, et trouver le bon dépend entièrement du contexte dans lequel il est utilisé.

Pour trouver le bon équivalent dans la langue cible, les traducteurs professionnels ont de multiples ressources à leur disposition. Il peut s’agir de dictionnaires juridiques spécialisés, de bases de données en ligne telles que la technologie interactive pour l’Europe (IATE), de traduction assistée par ordinateur, de logiciels de mémoire de traduction et de glossaires créés spécifiquement pour votre projet.

Il est essentiel de trouver la traduction la plus précise de la terminologie juridique. La moindre erreur de traduction peut avoir de graves conséquences, notamment des poursuites judiciaires et des pertes financières. L’histoire nous montre également à quel point cela peut être grave, l’un des exemples les plus célèbres étant une erreur de traduction qui a conduit à la guerre italo-abyssinienne de 1889-1896 entre l’Italie et l’Éthiopie.

Traductions juridiques professionnelles

La traduction juridique est l’un des types de traduction les plus complexes et les plus difficiles. Elle exige une connaissance approfondie de différents domaines, rendue encore plus difficile par l’évolution constante des lois. Afin de vous offrir la protection juridique dont vous avez besoin, veillez à choisir la bonne agence de traduction pour vos documents.

Au cours des 25 dernières années, nous avons traduit plus de 2,5 millions de pages de documents juridiques dans plus de 100 combinaisons linguistiques. Grâce à une connaissance approfondie des systèmes juridiques de la source et de la cible, notre équipe de spécialistes juridiques veillera à ce que votre traduction ait la même valeur juridique que l’original.

Certifiés ISO 17100:2015 et ISO 9001, nous suivons les normes industrielles les plus élevées en matière de précision et de qualité. Nous signons également des accords de non-divulgation (NDA) juridiquement contraignants, ce qui garantit à nos clients une confidentialité totale.

Chez Intertranslations, nous fournissons des traductions juridiques précises et professionnelles sur lesquelles vous pouvez compter.

La mondialisation a entraîné un besoin croissant de services de traduction professionnelle, notamment dans le domaine juridique. La traduction de documents juridiques est une tâche complexe, qui requiert diverses compétences pour garantir que les documents officiels soient traduits avec précision, conformément aux règles et réglementations de chaque pays. Ainsi, faire appel à une agence ou faire appel à un traducteur est nécessaire pour répondre aux besoins de traduction des entreprises et respecter les différents systèmes juridiques auxquels elles font face.

Les différents types de traduction juridique

Qu’il s’agisse de traductions certifiées, assermentées ou notariées, de légalisation ou de certification par apostille, il existe différents types de traductions pour les textes juridiques. Ces documents doivent être fournis par une agence de traduction spécialisée ou un traducteur accrédité, qui s’assure de l’exactitude des concepts juridiques dans les langues source et cible afin qu’ils puissent être présentables  au tribunal et vous offrent la même protection juridique que le document original. Mais quelle est la différence entre ces différents types ?

Traduction certifiée

Une traduction certifiée conforme est effectuée par un traducteur agréé. Le document dans la langue source et la langue cible comporte la signature, le nom et le cachet du traducteur juridique, qui assume l’entière responsabilité de l’exactitude de la traduction.

Traduction notariée

Une traduction notariée constitue une étape supplémentaire par rapport à une traduction certifiée. Le traducteur doit prêter serment devant un notaire que la traduction est exacte et véridique. Le notaire est autorisé par le gouvernement à approuver les formalités légales et, bien qu’il ne puisse se porter garant de la qualité de la traduction, il validera l’identité du traducteur.

Traduction assermentée

Pour une traduction assermentée, le traducteur prête serment devant un tribunal ou une cour d’appel et est autorisé à traduire des documents officiels. Toutefois, dans certains pays, les traductions certifiées et assermentées ont le même statut officiel en raison de l’absence de réglementation.

Légalisation et certification apostille

Tout comme la traduction notariée, les services de légalisation et d’apostille certifient l’identité du traducteur. Ces services exigent à la fois le document original et sa traduction, et garantissent que votre traduction sera reconnue comme un document officiel et légal. Le service dont vous avez besoin dépend du pays où la traduction sera utilisée. 

Si vous souhaitez que vos documents juridiques soient traduits avec précision et qu’ils soient juridiquement contraignants, la meilleure solution consiste à faire appel à une agence de traduction professionnelle qui comprend toutes les étapes requises. Vous obtiendrez ainsi une traduction de qualité de votre texte source, qui tiendra la route devant un tribunal.

Chez Intertranslations, nous pouvons traduire des documents juridiques dans plusieurs paires de langues. Pour plus de détails, explorez notre site web et découvrez le large éventail de combinaisons linguistiques et de services que nous proposons, ou contactez notre équipe dès aujourd’hui.

La traduction juridique traite de la langue et des documents utilisés dans un cadre juridique, comme les accords commerciaux, les contrats, les litiges, les brevets, les transactions, les actes d’état civil ou encore la propriété intellectuelle et industrielle. Ce domaine de la traduction est très complexe et exige une connaissance approfondie des deux langues concernées, ainsi qu’une compréhension approfondie de la terminologie juridique et des différents systèmes juridiques.

La mondialisation et le commerce international ont entraîné une interaction interculturelle plus importante que jamais. La traduction juridique joue un rôle essentiel dans la communication entre les différents pays et, en raison de la nature complexe des textes juridiques, de nombreuses entreprises se tournent vers des prestataires de services de traduction professionnels.

La précision est essentielle

Une traduction inexacte d’un contrat ne vous donnera pas la protection juridique dont vous avez besoin. Toute erreur, même mineure dans le language juridique utilisé, peut entraîner l’abandon ou le rejet d’une procédure judiciaire, l’invalidation de transactions commerciales et des dommages irréparables à la réputation d’une entreprise. Un document juridique traduit doit être exact à 100 %, et il n’y a pas de place pour l’erreur.

Un même mot dans la langue source peut avoir plusieurs significations dans la langue cible en fonction du contexte. Le choix du bon équivalent pour votre traduction requiert de l’expertise. C’est pourquoi les agences doivent travailler avec des experts en la matière, et faire appel à des traducteurs juridiques qui maîtrisent les subtilités des langues sources et cible avec une parfaite maitrise de leur langue maternelle.

Outils pour des traductions de haute qualité

Les multiples significations de la terminologie juridique et la complexité même du secteur juridique peuvent constituer un défi. Toutefois, les sociétés de traduction disposent d’un large éventail d’outils physiques et numériques qui leur permettent de choisir le terme correct pour vos documents.

Des dictionnaires juridiques aux bases de données en ligne en passant par les outils de traduction assistée par ordinateur, les agences de traduction créent également des mémoires de traduction et des glossaires spécifiques à votre projet. Les mémoires de traduction sont un outil particulièrement puissant. En sauvegardant des mots et des phrases déjà traduits, nous pouvons garantir la cohérence de vos documents tout en accélérant le processus de traduction.

Respect des délais et de la vie privée

Chez Intertranslations, nous veillons à respecter vos délais.

Si votre traduction de documents est urgente, nous pouvons accélérer le processus de traduction en créant des équipes personnalisées de linguistes dédiées au projet.

Lorsque vous confiez à une agence de traduction juridique ou à un traducteur le fait de traduire des documents juridiques sensibles, assurez-vous que les services comprennent des directives relatives à la confidentialité des données.

Chez Intertranslations, nous sommes conformes au GDPR et nous préparons également des accords de non-divulgation afin que vous puissiez être assuré que tous vos documents traduits resteront totalement confidentiels.

Certifié, assermenté, notarié ou apostillé

Selon le type de document et le public cible, vous pouvez avoir besoin d’un type de traduction spécialisé qui sera conforme aux exigences du marché, du pays et de l’autorité à laquelle il est adressé.

Nous pouvons fournir plusieurs types de traductions juridiques:

Traductions certifiées.

Traductions assermentées.

Traductions notariées.

Traductions légalisées.

Traductions apostillées.

Le type de traduction dont vous avez besoin peut varier, alors assurez-vous de vérifier les exigences des autorités locales pour gagner du temps.

Faire appel à une société de traduction avec des traducteurs spécialisés et des locuteurs natifs réduit les risques de poursuites judiciaires et de pertes financières. En choisissant une agence professionnelle expérimentée, vous pouvez obtenir un travail de traduction précis et fiable.

Qu’il s’agisse d’entreprises ou de particuliers, chacun peut avoir besoin de faire traduire des documents juridiques à un moment ou à un autre. Les documents juridiques émis par les entreprises sont divers et variés, tels que les brevets ou les accords commerciaux. Ils peuvent jouer un rôle important dans la vie des entreprises, c’est pourquoi ils  devront sûrement nécessiter de traductions professionnelles à un moment donné.

Chaque document juridique présente un caractère plus ou moins sensible en fonction des informations qu’il contient. À tout cela s’ajoute la valeur qu’il a pour l’entreprise et son rôle dans le bon fonctionnement de celle-ci. Ces deux éléments font d’un document juridique un document précieux pour une entreprise. Il n’est pas rare qu’une entreprise ayant une ou plusieurs activités internationales ait besoin de documents juridiques traduits en plusieurs langues.

Si votre entreprise se trouve dans cette situation, sachez que cette traduction peut être effectuée en interne ou en externe. Cependant, si le travail de traduction est effectué en interne, votre entreprise ne dispose peut-être pas de traducteurs professionnels. Une traduction comportant des erreurs risque alors d’être effectué. Il en va de même pour une traduction en ligne.

Nous vous recommandons de faire appel à une agence de traduction juridique et de leur confier vos projets de traduction spécialisée pour une traduction juridique professionnelle. Confier vos documents à des experts qui l’attribueront à un chef de projet dédié vous garantira un service de traduction de qualité et un gain de temps. En outre, votre entreprise peut se concentrer sur d’autres projets plus importants. L’un des avantages d’engager un traducteur professionnel est sa maîtrise des langues étrangères. Cela peut sembler évident, mais le fait d’avoir une connaissance approfondie des langues garantit une traduction de qualité et précise dans l’ensemble du texte.

En fonction de la combinaison linguistique nécessaire, vous devez faire appel à un traducteur adéquat. Notre traducteur doit de préférence être un locuteur natif de la langue cible afin de faciliter le processus de traduction. Cela garantit que les documents respecteront le ton et le sens de l’original tout en étant traduits avec précision et sans erreurs par un professionnel dont votre langue cible est sa langue maternelle.

La qualité et la précision sont particulièrement importantes lorsqu’il s’agit de traduire un texte juridique. Si une erreur est retrouvée dans votre traduction, elle peut entraîner des complications pour le projet impliquant le texte traduit. Une mauvaise traduction peut donc menacer le bon équilibre de votre entreprise.

De plus, en raison de sa complexité, la traduction de documents juridique est une tâche fastidieuse. Les documents juridiques contiennent une terminologie juridique. Par conséquent, le traducteur juridique doit être capable de maîtriser les différents termes juridiques spécifiques, mais aussi de connaître les différents systèmes juridiques concernés par la traduction. La maîtrise de ces deux éléments permet au spécialiste de gagner du temps dans sa traduction.

Un autre avantage de recourir aux services de professionnels de la traduction est qu’ils sont spécialisés dans les questions juridiques. De plus, ils connaissent les types de documents qui composent ce domaine ainsi que leurs spécificités.

La combinaison d’une connaissance approfondie du domaine, des langues et de la nature du document vous permettra d’obtenir une traduction précise. Le recours à des prestataires de services de traduction juridique constitue un avantage considérable.

De même, pour certains de vos documents officiels, une certification peut être nécessaire. Heureusement, certains professionnels peuvent vous fournir une traduction certifiée. Les traducteurs agréés ou assermentés peuvent vous aider à résoudre ce problème et à accélérer le processus.

Get a free quote