La traduction dans le nouveau monde postpandémie

30/06/2021 Actualités & Traduction

La pandémie de COVID-19 a eu un impact énorme sur tous les aspects de notre société et a habitué chacun d’entre nous à une nouvelle façon de travailler et à un nouveau mode de vie. Du domaine médical aux diverses administrations et magasins, tout le monde a été affecté par cette crise. 

La pandémie mondiale a entraîné de nombreux changements dans différents secteurs, mais elle a également modifié l’organisation du travail et de la vie des gens. Beaucoup de personnes ont dû recourir aux achats en ligne pour leurs besoins de base. 

Tandis que toutes les entreprises de différents secteurs ont dû mettre en place le travail à distance afin de se maintenir à flot pendant cette crise mondiale de la santé. C’est l’un des plus grands changements apportés par la pandémie. Ces changements ont été accompagnés de différents avantages ainsi que d’inconvénients, et le secteur de la traduction n’y a pas échappé. 

Le travail à distance est loin d’être une nouveauté dans le secteur de la traduction et de l’interprétation. Pour la majorité des entreprises et des indépendants de ce secteur, offrir des services d’interprétation et de traduction professionnelle implique de livrer des documents dans la même langue que celle du public cible. Pour ce faire, il est nécessaire de travailler avec des experts en la matière qui ont pour langue maternelle la langue cible choisie par le client. 

Cela permet de s’assurer que les traducteurs qui travaillent sur un projet sont des locuteurs natifs et qu’ils possèdent toutes les compétences nécessaires pour franchir les barrières linguistiques. Travailler de cette manière signifie généralement que des professionnels peuvent traduire et interpréter parfois depuis l’autre bout du monde. 

Le travail à distance n’est donc pas une nouvelle manière de travailler pour les professionnels du secteur de la traduction. Cette flexibilité de travail déjà existante leur a permis de s’adapter plus facilement à cette nouvelle organisation du travail imposée par la crise sanitaire. 

La traduction automatique a joué un rôle important, tout autant que la traduction humaine. Elle a permis de réduire les coûts et de gagner du temps lorsque la traduction n’était nécessaire que pour un usage interne ou à des fins d’information. 

Cette méthode de traduction qui est connue pour être de mauvaise qualité s’avère au contraire être une méthode rapide, efficace et de qualité. C’est grâce aux avancées technologiques et à l’amélioration des programmes de traduction que le niveau de qualité a drastiquement changé. Aujourd’hui, la traduction automatique peut être utilisée aussi bien sur des textes simples que des textes complexes et peut être suivie d’une relecture par des professionnels pour gagner du temps pendant cette crise.

Cependant, la charge de travail a également diminué malgré les nouveaux documents à traduire, en raison d’un ralentissement des activités à travers le monde, notamment au début de la pandémie. Mais la pandémie a surtout mobilisé la traduction médicale, ce qui a mis en évidence l’importance des services de traduction dans ce secteur. Les prestataires de services linguistiques ont dû livrer des documents traduits contenant les dernières informations aux entreprises médicales et pharmaceutiques ainsi qu’aux chercheurs du monde entier. 

Les progrès médicaux réalisés pendant la pandémie sont en partie dûs aux services de traduction médicale, sans lesquels il aurait été plus difficile pour les professionnels de l’industrie médicale d’avancer pendant cette crise sanitaire. Cela pourrait être le début d’une étroite collaboration post-pandémie entre les prestataires de services linguistiques et les entreprises médicales. 

Cette collaboration ne serait pas sans défis, même après la fin de cette crise de COVID. Les exigences en matière de vente sur de nouveaux marchés, notamment dans l’Union européenne, sont en constante évolution et les prestataires de services linguistiques doivent particulièrement prêter une attention aux nouvelles réglementations, procédures et normes mises en vigueur par les différents gouvernements. Cette vigilance permettra de fournir des traductions précises et conformes dans un secteur qui évolue et change rapidement. 

Les fabricants de produits médicaux et autres professionnels dépendent des agences de traduction car il est désormais obligatoire de traduire dans toutes les langues des États membres de l’Union européenne si l’on veut vendre un produit dans l’un des pays de l’UE. 

Si la crise de la COVID-19 a touché toutes les industries, elle a néanmoins apporté des opportunités à certains secteurs; elle a façonné une nouvelle organisation du travail et créé de nouvelles collaborations entre entreprises et entre industries. Le secteur de la traduction peut s’attendre à une augmentation de la demande de services linguistiques dans un nouveau monde postpandémique, car cette épidémie de COVID-19 a mis en évidence son rôle et son importance dans le monde entier.