Quelles sont les principales techniques de traduction?

21/01/2021 Actualités & Traduction

À la base, la traduction consiste à transférer le sens d’un texte écrit d’une langue à une autre. Alors que le traducteur choisira une seule méthode pour l’ensemble du texte, il existe un certain nombre de techniques qui peuvent être utilisées pour des mots et des phrases individuellement. En choisissant soigneusement la bonne technique, le traducteur peut transmettre chaque élément linguistique de la manière la plus précise possible.

Voici dix techniques de traduction courantes que nous pouvons utiliser pour traduire votre document et obtenir la meilleure traduction possible.

Les techniques de traduction directe

Ces techniques de traduction sont utilisées lorsque les concepts et la structure de la langue source peuvent être utilisés dans la langue cible.

1.L’emprunt

L’emprunt consiste à prendre des mots ou des expressions directement dans le texte source et à les transposer dans la langue cible. Cette technique est souvent utilisée lorsqu’il n’existe pas d’équivalent dans la langue cible, comme la nourriture ou les vêtements, et peut contribuer à préserver le contexte culturel du texte source. L’anglais est rempli de mots empruntés qui sont devenus partie intégrante de notre langage quotidien. Si le terme emprunté n’est pas encore entré dans l’usage courant, il est généralement écrit en italique.

Exemple: Café (français), hamburger (allemand), kimono (japonais) et kimchi (coréen).

2.Le Calque (traduction d’emprunt)

Il s’agit de la traduction littérale d’une phrase d’une langue à une autre, en créant un nouveau terme dans la langue cible. En d’autres termes, il s’agit de la traduction littérale d’un mot emprunté.

Exemple: Le terme anglais « skyscraper » se traduit par « gratte-ciel » en français.

3.La traduction littérale

Lorsqu’on utilise la traduction littérale, chaque mot est traduit directement. Le texte cible doit être idiomatique et conserver le même ordre des mots, le même sens et le même style que le texte source. Cette technique peut supprimer les nuances du texte original, et n’est possible qu’avec des langues et des cultures extrêmement proches.

Exemple: L’anglais « I want a glass of water » serait traduit littéralement par « Je veux un verre d’eau » en français.

Les techniques de traduction indirecte

Les techniques de traduction indirecte ou oblique sont utilisées lorsque les deux langues et cultures sont plus éloignées.

Ces techniques modifient les éléments structurels et conceptuels afin de préserver le sens et les nuances du texte.

1.La transposition

La transposition consiste à passer d’une catégorie grammaticale à une autre, tout en conservant le sens. Cette technique de traduction est souvent nécessaire entre des langues ayant des structures grammaticales différentes.

Exemple: La phrase française « Je l’ai vu avant la rentrée » peut être traduite en anglais par « I saw her before school started »

Cela transforme le nom « la rentrée » en un verbe.

2.La modulation

Il s’agit d’un changement de perspective, d’un ajustement de ce qui a été écrit afin d’exprimer la même idée et de préserver le sens. Le texte est ainsi traduit de manière à se conformer à la disposition naturelle des mots de la langue cible.

Exemple: Un francophone parlera du « dernier étage » d’un bâtiment, tandis qu’un anglophone fera référence au « top floor ».

3.L’equivalence/La reformulation

Semblable à la modulation, elle permet de préserver le sens d’une expression, d’un nom ou d’un proverbe en trouvant un équivalent dans la langue cible.

Exemple: L’expression « être sur son 31 » serait l’équivalent français de l’expression anglaise « to be dressed up to the nines ».

4.L’adaptation

Également connu sous le nom de substitution culturelle, les éléments culturels de la langue source sont remplacés par un élément culturel équivalent de la langue cible. Cela rend le texte plus familier et plus facile à comprendre, notamment en ce qui concerne les unités de mesure.

Exemple: Cyclisme (français) = football (UK) = baseball (US).

5.La compensation

Cette technique permet de compenser l’impossibilité de traduire une nuance ou une expression à un endroit précis en exprimant l’information à un autre endroit du document.

Exemple: Alors que l’anglais n’a qu’une seule façon de dire « you », le français a le « tu » (informel) et le « vous » (formel).

En faisant des choix de mots spécifiques ailleurs dans le texte, le traducteur peut compenser la perte de nuance.

6.La réduction

Lorsqu’il utilise la réduction, le traducteur choisit de supprimer tous les mots du texte original qui sont considérés comme redondants dans la langue cible.

Exemple: Les « sciences politiques » françaises peuvent être traduites en anglais par « politics ».

7.L’expansion

L’expansion est le contraire de la réduction, c’est lorsque des mots sont ajoutés afin de préserver le sens. Cela peut être dû à des différences dans la structure des phrases, la grammaire ou la terminologie.

Exemple :Dans le sens inverse de la réduction, « politics » en anglais serait « sciences politiques » en français.

Comme le français utilise également des articles de genre, l’expansion est naturelle lors de la traduction de l’anglais vers le français.

Choisir les bonnes techniques pour une meilleure traduction

La bonne technique varie au cas par cas, en tenant compte du type de texte, du lecteur cible et de l’objectif final de votre traduction. Notre équipe de traducteurs professionnels mettra à profit son expérience et son expertise dans les deux langues pour choisir la technique la plus adaptée à votre texte et vous offrir la traduction la plus précise possible.